mardi 3 juillet 2018

Marc & Lou (11)


Je me réveille doucement et cherche ma jolie Lou, elle n’est pas là, je panique, sors du lit et me dirige vers la cuisine. Ouf elle est ici, ma nuit a été cauchemardesque. 

-Bonjour, je t’ai préparé le petit déjeuner. Me dit-elle avec un petit sourire timide.
-Bonjour Lou, déjà levée ?! Et en plus de ça habillée et coiffée !
-Oui, ma nuit a été un peu agitée et donc j’ai mis à profit les heures où je ne dors pas pour te faire un bon petit déjeuner. 

Lou se tient dans un coin de la cuisine, les mains dans le dos. Elle est vraiment jolie dans sa petite tenue ; une jupe noire qui est courte mais pas vulgaire et un joli chemisier rose très pale. Lorsqu’elle se penche pour sortir quelque chose du four je découvre avec plaisir qu’elle a mis des bas et une culotte blanche. Je passe la main sur le haut de ses cuisses.

-Pardon Chéri, ce n’est pas la position adaptée pour me baisser avec cette tenue, s’empresse-t-elle de s’excuser
-A la maison ce n’est pas grave mais il est vrai qu’en public j’aimerais que tu fasses autrement.

Lou pose les viennoiseries tièdes sur la table, me sert un café et un jus d’orange. Nous commençons à manger, Lou a décidé de se faire pardonner,  il est clair, alors je réfléchis à une punition qui je le sais aura un impact.

-Bon vu que j’ai organisé ce samedi, nous allons le passer comme prévu.
-Mais je ne le mérite pas et tu le sais, me coupe-t-elle
- Lou, je n’ai pas fini de parler.
-Pardon...
-Bien donc nous allons faire exactement ce que j’ai prévu et demain tu seras punie comme tu dois l’être, est-ce que c’est clair Jeune Fille ? Lui dis-je en haussant les sourcils.
-Oui Monsieur c’est bien compris. Me répond-elle tout penaude.

Nous avons passé un agréable samedi et tout a été à merveille avec Lou, je savais qu’en décidant de ne rien changer à mes plans cela la perturberait et qu’elle n’oserait rien remettre en cause. Nous franchissons le seuil de la porte avec les paquets de vêtements et autre, Lou se fige et se tourne vers moi.

-Avant qu’il ne se passe quoi que ce soit, je voulais te dire que j’ai passé une superbe journée et que je suis vraiment heureuse avec toi mais, elle déglutit et là mon sang se glace, je voulais te présenter mes excuses pour la phrase d’hier soir, je sais qu’elle t’a blessée et que je suis vraiment allée trop loin en te disant ça.

Je pose un doigt sur sa bouche et l’embrasse fougueusement. Je n’ai pas besoin de lui dire que j’accepte ses excuses mais je lui avoue.

-Ecoute, moi aussi j’ai passé une excellente journée maintenant tu connais la sanction et je sais que tu  vas m’obéir malgré tout j’accepte tes excuses. Mais tu sais que je ne reviens jamais sur une décision en ce qui concerne ton éducation jeune fille.
-Oui je le sais et je ne te demande en aucun cas de revenir dessus, je suis déjà bien mal à l’aise et très honteuse. Me dit-elle à mi-voix.
- Très bien, alors maintenant on peut rentrer ? lui demandais-je en riant.

Lou entre dans la maison, me lance un regard interrogateur. Je lui fais signe d’aller dans la salle de bain, je pose nos paquets dans le bureau et je file la rejoindre.

-Vu l’heure je pense que nous allons aller au lit, change-toi. Lui ordonnais-je un peu sèchement.

Elle ne pipe pas un mot, s’exécute et nous sortons de la salle de bain. Arrivés dans la chambre, je sens les yeux de Lou rivés sur moi, elle est toute tendue et son corps parle pour elle. Elle  a une façon bien à elle de me remercier et je vois que c’est ce qu’elle veut faire. J’ai à peine le temps de la regarder de haut en bas que je suis déjà allongé sur le lit et que Mademoiselle est à califourchon sur moi. Elle bascule ses longs cheveux sur le côté, oh punaise j’adore quand elle fait ça, et me fourre sa langue dans la bouche, ses mains parcourent mon corps. Elle s’attarde sur mon torse qu’elle maltraite, griffe, pince… puis le moment tant attendu arrive Lou pose ses mains sur mon sexe et commence des va-et-vient  qui me font perdre la tête. Ses lèvres descendent le long de mon cou et arrivent sur mon torse où elle joue avec mes tétons. Sa langue prend ensuite le relai et roule jusque son jouet préféré comme elle aime me le dire, Lou n’en fait qu’une bouchée. Après une longue et appréciable attention Lou remonte enfin à ma bouche, elle se soulève délicatement et vient me chevaucher, s’enchainent alors des séries d’accélérations et de ralentis. Dans un dernier effort et soupir Lou atteint l’orgasme et par la même occasion elle fait venir le mien. Tout en jouissant je vois des larmes couler le long de ses joues et elle murmure des « désolé », des « je t’aime » et des « je ne te mérite pas ». Elle finit par s’écrouler sur moi à moitié somnolente, je la bascule sur le côté et me blottis contre elle.

4 commentaires:

  1. Oui, et toujours aussi bien écrit. merci.

    RépondreSupprimer
  2. Merci! Marc et Lou n'ont pas fini de jouer, provoquer et punir...😉

    RépondreSupprimer